Peut-on obtenir une assurance emprunteur sans questionnaire médical ?

sante

Impossible d’obtenir un crédit immobilier sans souscrire une assurance de prêt. Nous vous donnons  les informations à connaitre avant de vous lancer dans l’aventure de l’achat d’un bien. Première interrogation : faut-il répondre à un questionnaire médical de façon obligatoire ?

Questionnaire de santé : ce qu’il faut savoir

Il n’est pas toujours obligatoire de passer un examen de santé dans le cadre de la souscription de l’assurance emprunteur. Par contre, le fait de soumettre le candidat à l’achat à un questionnaire médical sera automatique. Pourtant, il faut relativiser cette étape qui ne consiste le plus souvent qu’à cocher oui ou non sur une quinzaine de questions.

Certaines sont relativement basiques et concernent la taille ou le poids, d’autres sont plus pointues et permettent de mettre en lumière des antécédents médicaux plus graves ; comme le fait d’avoir déjà eu un cancer ou de souffrir d’une quelconque pathologie cardiaque.

Si vous répondez oui à certaines de ces questions, si votre âge et vos habitudes de vie (fumeur, obésité…) indiquent un facteur de risque pour l’assureur, celui-ci peut demander que vous produisiez des documents médicaux, pour connaitre un peu plus votre état de santé, passé et présent.

En fonction de ce qu’il va découvrir, l’examen médical peut être demandé. Il consiste en différents examens comme une analyse d’urine ou encore une prise de sang… Après avoir pris connaissance des résultats, le cabinet d’assurance peut décider de vous assurer ou non.

Bon à savoir : le métier ou les hobbies d’un acheteur potentiel peuvent aussi faire monter le prix des cotisations mensuelles, même si l’état de santé est bon par ailleurs. En effet, certaines professions (élagueur, policier…) ou encore des sports extrêmes (saut en parachute…) peuvent représenter un risque que les assureurs vont prendre en considération lors de leur calcul.

Assurance emprunteur : son incidence dans le prêt immobilier

Il est important d’être couvert, en cas de problème. Or, si vous avez eu un cancer, il est possible que l’assurance décide de ne pas vous couvrir en cas de récidive ; c’est ce que l’on appelle une exclusion de garantie. Si elle prend la décision de garantir le risque, cela ne sera pas sans conséquence. Il est fort probable qu’elle fera payer une surprime.

Vous l’aurez compris, plus vous présentez des risques au niveau de la santé ; et donc par conséquence sur le remboursement du prêt ; plus le montant de vos mensualités peut grimper. L’assurance emprunteur peut représenter parfois jusqu’à 30% du crédit.

Même si tous les assureurs voudront se prémunir des risques que peuvent représenter certains profils, tous les contrats ne se valent pas. A garanties égales, le prix peut varier considérablement.

Connaissant le montant que peut représenter cette garantie, n’hésitez pas à effectuer un comparatif exhaustif. Un outil gratuit sur Internet peut considérablement vous faciliter la tâche. Mais vous avez aussi la possibilité, comme vous l’avez peut-être déjà fait pour votre prêt, de passer par un courtier en crédit immobilier.