Prêt immobilier : contrat groupe ou contrat individuel ?

acceptation

C’est une questions que beaucoup se posent, faut-il opter pour une assurance groupe proposée par la banque ou alors s’orienter sur un contrat individuel auprès d’une compagnie d’assurance ? La question dépend de la situation et aussi de son projet immobilier.

L’assurance emprunteur dans le prêt immobilier

Lorsqu’un candidat se tourne vers une banque pour obtenir un prêt immobilier, il va déposer une demande et si sa situation semble compatible avec les exigences du financeur, alors ce dernier va proposer un contrat de prêt immobilier. Simplement, tous les contrats de crédits à l’habitat vont être accompagnés d’une offre d’assurance de prêt. Non obligatoire, l’assurance sera systématiquement exigée aux emprunteurs pour garantie le bon remboursement en cas de décès, d’invalidité ou de maladie. La banque va alors adosser un contrat d’assurance groupe, proposé par ses soins. Globalement, le contrat est identique pour tous les assurés de la banque, c’est à dire que le socle de garantie est identique et le coût est mutualisé entre chaque emprunteur, que ces derniers aient des profils rassurants ou des profils plus à risques (source).

L’emprunteur n’est absolument pas obligé de souscrire à cette assurance, il peut refuser l’offre de la banque mais devra trouver une proposition de contrat concurrente reprenant au minimum les mêmes garanties. L’idée est bien évidemment d’aller chercher une assurance moins coûteuse que celle de la banque.

Contrat individualisé : l’alternative au contrat groupe

L’emprunteur peut alors se tourner vers une compagnie d’assurance, spécialisée dans les couvertures de prêt. Ces agences disposent généralement de contrats individuels, c’est à dire que les risques sont définis en fonction du profil de l’assuré et le remboursement se fait sur le capital restant dû. Plutôt que d’avoir une mensualité constante, cette dernière est actualisée chaque mois en fonction du capital restant dû. Elle commence donc avec un montant élevée et se termine à la fin du prêt de façon décroissante. Ce type de contrat est souvent plus avantageux sur le plan financier, car les cotisations sont moins élevées et plus justes, notamment lorsque l’assuré dispose d’un profil rassurant.

Simplement, entre les faits et la pratique, la mise en place n’est pas toujours évidente. En effet, les établissements financiers ont tendance à ralentir les démarches, surtout lorsque l’emprunteur est pris par le temps. De nombreux candidats à l’achats doivent rapidement signer le contrat de prêt immobilier compte tenu du délai imposé par le compromis de vente, cela peut donc jouer en faveur du contrat groupe et les banques l’ont bien compris. Il est donc conseillé aux emprunteurs de débuter leurs démarches d’assurance de prêt en même temps que la simulation de crédit immobilier, cela permet d’obtenir rapidement une proposition et de prendre les devant avec celle de la banque, il faudra probablement ajuster les garanties à cette étape.